seez pano

  FACEBOOK    YOUTBE logo mini DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

Conférence inaugurale de l'Année Marguerite de Lorraine par Pierre Moracchini (Ecole franciscaine de Paris, rédacteur en chef de la revue Etudes franciscaines, Bibliothèque franciscaine des Capucins), le 19 mai 2021 :

 

« Marguerite, Jeanne et Philippa : princesses & moniales franciscaines ».

Personnalité exceptionnelle, Marguerite de Lorraine présente néanmoins des traits caractéristiques de sa génération. En des temps politiques et religieux incertains, les femmes peinent à exercer le pouvoir ; plongées dans une atmosphère religieuse marquée par l’Observance franciscaine, plusieurs d’entre elles ont en outre fondé des couvents et terminé leur vie comme moniale. De ce point de vue, la comparaison entre trois destins contemporains nous paraît éclairante : Marguerite de Lorraine, Jeanne de France et Philippa de Gueldre. Fille de Louis XI et de Charlotte de Savoie, épouse répudiée de Louis XII, Jeanne de France (1564-1505) reçoit le duché de Berry en apanage et l’administre avec intelligence et fermeté. Avec l’aide du frère Gabriel Maria, elle fonde à Bourges l’ordre marial et franciscain de l’Annonciade où elle fait profession quelques mois avant de mourir. Philippa (ou Philippe, comme on disait à l’époque) de Gueldre (1467-1547), épouse de René II de Lorraine et donc belle-sœur de Marguerite, met au monde douze enfants. Écartée du pouvoir à la mort de son mari, elle conserve ses prérogatives de duchesse douairière, avant d’entrer chez les clarisses colettines de Pont-à-Mousson où elle fait profession en 1520 (la même année que Marguerite). Ces trois femmes, pétries de spiritualité franciscaine (Philippa n’hésite à se qualifier de « povre ver de terre »), ne craignent pourtant pas de défendre leurs positions auprès des frères mineurs. Enfin, aucune de ces princesses ne conçoit sa vie religieuse comme une coupure radicale d’avec le monde.

Réalisation technique : www.directcatholique.fr.

Plus d'infos sur www.orne.catholique.fr, merci de soutenir le diocèse financièrement !

Carte interactive
1
février

Messe chaque jour en direct

Chaque jour, à 8h30 depuis le monastère des clarisses d'Alençon ici, ou à 8h00 depuis le sanctuaire ND de Montligeon ici.(11h00 le dimanche).

23
juin

Halte réconfort deuil du 23 au 25 juin

Quelle espérance après la mort d'un proche ? Au sanctuaire de Montligeon.

24
juin

Les rdv du Lac à Bagnoles de l'Orne

Une projection vidéo,  « Du souffle au chœur ». En un temps où tant de personnes de tous âges se sont trouvées brutalement privées du souffle, nous irons à la rencontre de Jeanne Barbey. Elle compose, elle chante dans une foi rayonnante, et elle lutte avec une grande force contre une terrible maladie respiratoire :

24
juin

Conférence sur la béatification de Marguerite de Lorraine

Par le P. Thierry Hénault-Morel, à Alençon, Salle de la Providence, 20h30. Le 20 mars 1921, le Pape Benoît XV proclamait "Bienheureuse" Marguerite de Lorraine, soit 400 ans après sa mort. Que signifie ce terme ? Quels aspects de la vie de Marguerite de Lorraine ont prévalu pour cette "béatification" ? Dans quel contexte a-t-elle été proclamée ? :

26
juin

Pasto Jeunes : journée Je vous appelle mes amis

Qui ? Les 12-25 ans - Où ? De la croix de Médavy à la Basilique de Sées - Quoi ? Une marche pour les vocations. C'est gratuit, toi aussi viens marcher pour les vocations : louange, témoignages & marche ! Lien d'inscription sur jeunescathos-orne.com :

27
juin

MESSE du dimanche en direct vidéo

Messe chaque dimanche à 11h00 depuis la basilique d'Alençon ici, ou depuis la basilique ND de Montligeon ici, et à 8h30 depuis le monastère des clarisses à Alençon ici.