seez pano

  FACEBOOK    YOUTBE logo mini DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

Après deux ans et demi de travaux, la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise a remis son rapport le 5 octobre 2021 lors d’une longue présentation toujours disponible sur la chaîne Youtube de KTO. Ce rapport est en ligne sur le site de la CIASE.

Ce rapport est accablant mais est un devoir de vérité. « On ne va jusqu’à l’espérance qu’à travers la vérité, au prix de grands efforts. » affirmait Sœur Véronique Margron, citant Bernanos.

Un mois après cette publication, l'assemblée plénière des évêques de France, réunie à Lourdes, a consacré presque l'intégralité de la session à la réponse à apporter à ce rapport. Leurs principales décisions

Lors d'un temps mémoriel, le 6 novembre 2021, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la conférence des évêques de France, a prononcé les paroles suivantes :

"Petit enfant qui pleure,

Petit garçon qui t’en étais allé servir la messe, plein de fierté, petite fille qui allais te confesser le cœur plein d’espérance du pardon, jeune garçon, jeune fille, allant tout enthousiaste à l’aumônerie ou au camp scout.

Qui donc a osé souiller votre corps de ses grosses mains ? Qui a susurré à votre oreille des mots que vous ignoriez ? Qui vous a imposé cette odeur qui vous imprègne? Qui a fait de vous sa chose, tout en prétendant être votre meilleur ami ? Qui vous a entraîné dans son secret honteux ?

Petit enfant qui, à jamais pétrifié, pleure sous les voûtes d’une cathédrale, petit enfant des centaines de milliers de fois multiplié !

Quelqu’un t’a photographié. Il permet à beaucoup de te voir, de te regarder. Quelqu’un s’est reconnu en toi, a vu en toi l’image de sa destinée brisée, ravagée. Quelqu’un, en te découvrant un jour, a trouvé en toi un frère ou une sœur grâce à qui il allait pouvoir exprimer ce qu’il portait en secret, ce que tant et tant ont porté et portent sans trouver de mots pour le dire, sans trouver, et moins encore, de cœur pour les écouter.

Petit enfant qui pleure sur un pilier d’église, là où tu devrais chanter, louer, te sentir en paix dans la maison de Dieu,

Nous te regardons. Désormais, nous passerons devant toi en te voyant, en t’écoutant. Ô enfant bafoué, enfant humilié, enfant profané qui survit au fond de tant d’adultes ou adolescent suicidé, nous voulons apprendre à te regarder et à entendre le cri muet de ta souffrance.

Petits garçons, petites filles qui pleurez cachés dans les adultes que tous voient, adolescents murés en un silence qui vous a été imposé, nous vous devons cela. Nous vous le devons sous le regard de l’humanité, sous le regard de notre conscience, sous le regard du Christ notre Seigneur, que vous vouliez chanter de toute votre âme, de tout votre être, et devant qui à jamais vous pleurez.
Il est trop tard pour que nous puissions essuyer vos larmes. Il ne l’est pas de nous souvenir de vous. Votre image placée sous nos yeux, nous voudrions qu’elle imprègne nos âmes. Désormais, je ne peux entrer dans une église, pour y célébrer le mystère de la vie et de l’amour plus forts que la mort, sans porter le stigmate de votre visage qui pleure, si pauvre, si touchant, si seul, si désemparé, et si digne surtout. Tout le bien du monde ne rachète pas les pleurs d’un enfant.

Petit enfant qui pleure, petite fille, petit garçon, adolescente, adolescent, moi, Éric, évêque de l’Église catholique, avec mes frères évêques et les prêtres et les fidèles qui le veulent bien, j’implore de Dieu en ce jour qu’il m’apprenne à vous être fraternel. « Ce que vous avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »

Dans le diocèse de Séez, une adresse mail dédiée :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Un numéro national d’aide aux victimes
En appelant le 01.41.83.42.17, les victimes d’abus et d’agressions sexuelles dans l’Église auront en ligne des écoutants experts de l’association France Victimes qui pourront les mettre en relation avec des associations susceptibles de leur fournir une aide juridique, psychologique, sociale. Un site internet a aussi été mis en place par la conférence des évêques de France.

En novembre 2021, Mgr Feillet a proposé 4 soirées décentralisées (Flers, Argentan, Montligeon, Alençon).

Le dimanche précédant la publication du rapport, M. Phillipe Auffret, diacre permanent, gendarme retraité et membre de la cellule d'écoute du diocèse a prononcé une homélie sur ce sujet : la voici.

Pardon ? une pièce autobiographique de Laurent Martinez jouée à Sées
Pardon 2Pièce jouée à la salle polyvalente, Rue du 11 Novembre 1918 à Sées le vendredi 26 novembre à 20h30. La pièce sera suivie d’un débat avec l’auteur, en présence également de Mgr Feillet
Déjà jouée dans d’autres diocèses et programmée au Festival d’Avignon, « Pardon ? » met en scène un homme ayant été victime d’abus sexuels de la part d’un prêtre quand il était enfant.

Bande annonce de la pièce (reprise sur le site du diocèse de Rouen)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte interactive
1
février

Messe chaque jour en direct

Chaque jour, à 8h30 depuis le monastère des clarisses d'Alençon ici, ou à 8h00 depuis le sanctuaire ND de Montligeon ici.(11h00 le dimanche).

3
décembre

« Discerner dans la paix avec la famille Martin »

Week-end spirituel, au sanctuaire d'Alençon, avec Mgr Bernard Podvin, du 3 au 5 décembre.

5
décembre

MESSE du dimanche en direct vidéo

Messe chaque dimanche à 11h00 depuis la basilique d'Alençon ici, ou depuis la basilique ND de Montligeon ici, et à 8h30 depuis le monastère des clarisses à Alençon ici.

9
décembre

Discerner dans la paix

Avec Mgr Bernard Podvin, à l'INSR de Caen, une journée pour progresser dans le discernement personnel et communautaire. De 9h00 à 16h00

10
décembre

WE Quelle espérance après la mort d'un proche ?

Halte réconfort Deuil au sanctuaire de montligeon.

12
décembre

Lumière de Bethléem avec les scouts

Précisions ultérieures !