seez pano

  FACEBOOK    YOUTBE logo mini DON

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

 VosQuestions
Vos Questions

 Camera

Contact

 Newsletter

Newsletter

 EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

 WebTV

Web-TV

 Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

JeunesVocation

Jeunes et Vocations

VosQuestions

Vos Questions

Camera

Contacts

Newsletter

Newsletter

EgliseDansOrne

L'Eglise dans L'Orne

WebTV

Web-TV

Radio

Radio

Louis Famille Alençon 500pxLouis Martin

Né à Bordeaux en 1823, Louis Martin grandit au rythme de la mobilité de son père militaire. Sa famille s’installe finalement à Alençon où il passe sa scolarité. Dès sa jeunesse il sent le désir de se consacrer à Dieu au monastère du Grand Saint Bernard. Il est contraint de renoncer à ce projet et se lance dans une formation d’horlogerie. En 1850 il ouvre sa propre horlogerie-bijouterie à Alençon. Louis Martin est un homme travailleur, il est engagé dans une œuvre sociale auprès de la conférence saint Vincent de Paul. Avant son mariage, Louis occupe son temps libre par la pêche et à la méditation.

Zélie Guérin

Azélie-Marie Guérin est née le 23 décembre 1831 à Gandelain (Orne) où son père était gendarme. Zélie fit ses études au couvent de l’Adoration Perpétuelle et eut rapidement le désir de devenir religieuse, cependant la mère supérieure n’accepta pas. La jeune femme se tourna donc vers une formation professionnelle et s’initia à la fabrication du célèbre point d’Alençon. Zélie se révéla fort douée pour cela et ouvrit son propre atelier de fabrication du point d’Alençon, engageant des ouvrières à son service. Celles-ci étaient traitées comme des membres de la famille par Zélie qui pratiquait en tout les vertus de l’Evangile. La qualité de son travail était remarquable et l’atelier renommé.

Le couple Martin

Louis et Zélie se rencontrèrent pour la première fois à Alençon sur le pont Saint-Léonard et se marièrent quelques mois plus tard, le 13 juillet 1858. Le couple Martin est uni par une profonde affection et un vif désir de plaire à Dieu, notamment en vivant la continence dans le mariage. Les lettres de Zélie dévoilent le grand amour qu’elle porta dès le début à son mari : « Ta femme qui t’aime plus que sa vie ». Louis et Zélie Martin auront neuf enfants dont quatre mourront en bas âge. Le couple vivra au rythme de ces naissances et décès, joies et souffrances, Zélie écrit dans une lettre : « J’aime les enfants à la folie, j’étais née pour en avoir ».

Les parents Martin sont de bons éducateurs et s’efforcent d’élever leurs enfants en sainteté. L’eucharistie quotidienne ainsi que la prière sont les piliers de leur vie. Ils ont une foi vivante dont ils témoignent en famille et autour d’eux en s’engageant dans des œuvres sociales. Tous deux travailleurs et courageux, ils s’uniront pour diriger la Fabrique de dentelle fondée par Zélie. En 1865 Zélie développe un cancer du sein, elle traverse cette épreuve avec confiance, disant : « Si le Bon Dieu veut me guérir, je serai très contente, car au fond, je désire vivre ;  il m’en coûte de quitter mon mari et mes enfants. Mais d’autre part, je me dis : si je ne guéris pas, c’est qu’il leur sera peut-être plus utile que je m’en aille ». Le couple est marqué par la longue épreuve de la maladie puis la mort de Zélie le 28 août 1877. Après 19 ans de vie de couple, Louis Martin déménage avec ses cinq filles à Lisieux auprès de sa belle-famille, les Guérin. Il fut attentif à chacune de ses filles et ouvert à leurs projets de vie religieuse. Après l’entrée de Thérèse au carmel, Louis tombe malade et à partir de 1888, il est soigné à l’hôpital du Bon-Sauveur à Caen mais restera paralysé. Il meurt le 29 juillet 1894.

Béatification et canonisation des époux Martin

Dès 1946 l’évêque de Lisieux souhaite engager les causes de béatification de Louis et Zélie Martin, connus  pour être les parents de sainte Thérèse de Lisieux. Les procès de l’un et l’autre des époux Martin ont été menés parallèlement dans deux diocèses. C’est le pape Paul VI qui a voulu réunir les deux causes en une seule, une première dans l’histoire de l’Eglise.

En 1994, année de la famille, Jean-Paul II reconnaît l’héroïcité des vertus de Louis et Zélie Martin et les déclare Vénérables. Après la reconnaissance par le pape Benoît XVI d’un premier miracle : la guérison du petit Pietro Schilirò né à Milan, la cérémonie de béatification a lieu à Lisieux en 2008. En 2015, un second miracle : guérison de la petite Carmen à Valence, est reconnu par le pape François.

La canonisation du couple (une première dans l’histoire) est proclamée par le pape François le 18 octobre 2015 à Rome. Cette canonisation qui s’inscrit au cours du synode des évêques sur la mission de la famille dans l'Eglise et dans le monde permet de mettre en valeur le mariage comme voie de sainteté.

Le rayonnement spirituel de Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin donnent un exemple de vie donnée à la suite du Christ. Ils sont un modèle de sainteté vécue en tant que laïcs alors même qu’ils souhaitaient chacun être religieux. Louis et Zélie ont été exemplaires dans les différents aspects de leur vie. Ils ont travaillé courageusement, partagé leurs revenus avec les plus pauvres, surmonté les épreuves, mis le Seigneur a la première place, accepté avec courage la maladie et offert leurs enfants à Dieu. Leur canonisation veut rappeler à tous les chrétiens aujourd’hui que la sainteté est pour tous, elle est conjugale, familiale, elle se vit au  quotidien dans les épreuves et dans les joies. Des milliers de couples trouveront en eux un appui et un modèle à imiter.

Les reliques de Louis et Zélie Martin parcourent le monde depuis 2015. Elles permettent à tous ceux qui les accueillent de présenter leurs couples, familles et toutes les situations difficiles. L’ouvrage Louis et Zélie Martin, la sainteté à portée de main écrit par Odile et Sylvain Delye permet de découvrir la vie de ce couple hors du commun.

Source : https://hozana.org/saints/saints-louis-et-zelie-martin et beaucoup plus de détails sur https://louisetzelie.com/famille-martin/

Carte interactive
1
février

Messe chaque jour en direct

Chaque jour, à 8h30 depuis le monastère des clarisses d'Alençon ici, ou à 8h00 depuis le sanctuaire ND de Montligeon ici.(11h00 le dimanche).

23
octobre

Journée de pèlerinage à Pontmain

Avec notre nouvel évêque, pour tous les diocésains, seuls ou en famille, quel que soit votre âge ou votre situation (enfants, jeunes, jeunes pros, étudiants, adultes) :

23
octobre

Année Marguerite de Lorraine - Conférence de Marie-José Michel

Marguerite de Lorraine, une femme chef d'Etat oubliée de l’histoire, Argentan, Médiathèque, 14h30.

24
octobre

XXème stage pour les organistes liturgiques du 24 au 28 octobre 2021

A Bayeux, un stage qui permet l’approfondissement du sens de la liturgie, la connaissance de l’orgue et l’apprentissage de l’accompagnement. Plus d'infos :

24
octobre

MESSE du dimanche en direct vidéo

Messe chaque dimanche à 11h00 depuis la basilique d'Alençon ici, ou depuis la basilique ND de Montligeon ici, et à 8h30 depuis le monastère des clarisses à Alençon ici.

27
octobre

Année Marguerite de Lorraine - balade contée à Argentan

« Sur les pas de Marguerite de Lorraine » à 14h. Inscription à l’Office du Tourisme.